Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Entreprenariat au Pôle Léonard de Vinci : 3 femmes inspirantes

Club Entrepreneurs

-

24/03/2020

A la veille du 8 Mars, coup de projecteur sur 3 jeunes femmes qui ont eu l’audace et le courage de se lancer dans l’entreprenariat pendant -ou à l’issue de- leurs études à l’EMLV, l’ESILV ou l’IIM. Elles ont suivi le Parcours Start Up ou Innovation du Pôle Léonard de Vinci et inspirent aujourd’hui un grand nombre d’étudiantes.


Céline Lazorthes (IIM 2007)

Originaire de Toulouse, Céline Lazorthes intègre en 2003, l’IIM (Institut Internet et Multimédia) pour un Master 2 de Gestion de projet internet, option informatique et sort diplômée en 2007.

En 2009, Céline Lazorthes crée Leetchi.com, la première plateforme de cagnottes en ligne qui compte aujourd’hui 14 millions d’utilisateurs depuis plus de 150 pays. En 2013, elle lance MANGOPAY, la solution de paiement des marketplaces, plateformes de crowdfunding et Fintechs, utilisée désormais par plus de 2500 plateformes clientes. Le groupe Leetchi a été racheté par Crédit Mutuel Arkéa en septembre 2015 et regroupe désormais plus de 150 collaborateurs. Céline Lazorthes a été nommée en juin 2018 Présidente du Conseil de Surveillance du Groupe. Business Angel, elle investit également dans des startups prometteuses et a cofondé le collectif SISTA qui œuvre pour plus d’égalité dans l’accès au financement des entreprises de la Tech. SISTA a co-construit avec le Conseil national du numérique une charte d’engagement à l’intention des fonds d’investissement pour favoriser la mixité dans le numérique.

Son conseil : “Osez vous lancer et provoquez votre chance ! On apprend à marcher en courant donc il ne faut pas hésiter à changer son destin, à vouloir vivre ses rêves. L’entrepreneuriat est une aventure extraordinaire. Ce n’est pas toujours évident mais c’est une vie tellement riche, faite d’apprentissage et de rebondissements !

Aurélie Kalt (EMLV promo 2007) 

En sortant diplômée de l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci), la fondatrice d’Andorfine Kitchen, conseil en alimentation intuitive, a d’abord travaillé à Londres, pendant 10 ans chez Winamax, un site de poker et de paris sportifs en ligne, en tant que Responsable merchandising de la marque. Passionnée de cuisine, elle a pris beaucoup de cours et même ouvert un blog dédié. En 2013, elle participe à l’émission Le Meilleur Pâtissier sur M6. Elle est convaincue qu’elle doit sa sélection parmi 7000 candidats à ce qu’elle a appris à l’EMLV : ‘je n’avais pas un meilleur niveau que les autres mais j’ai su trouver les arguments et avoir la bonne attitude, sans aucune prétention. J’ai su m’adapter.’

Suite au concours, elle est contactée par de nombreuses entreprises pour développer des recettes pour elles. Elle créé Andorfine Kitchen : des formations destinées aux personnes qui ont des troubles alimentaires, qui n’en peuvent plus de faire des régimes à répétition, qui sont obsédées par la qualité des aliments, etc. C’est un concept ‘d’alimentation intuitive’ inventé par deux Américaines, auquel Aurélie Kalt a ajouté de la méditation en pleine conscience, du développement personnel et d’autres techniques. Elle travaille aussi sur les allergies et les intolérances alimentaires.

Son conseil : Osez ! Un exemple : pour mon stage de 4e année, je me souviens avoir débarqué chez le directeur marketing et lui avoir dit « je suis sûre que vous connaissez plein de monde en marketing, je vous donne jusqu’à demain pour me trouver un stage ! ». Je l’avais fait un peu en rigolant, il avait trouvé cela osé, mais le lendemain, il m’avait trouvé un stage chez un de ses contacts chez Accor. S’il m’avait dit non, peu importe, ça ne m’aurait pas changé la vie mais le fait est que j’ai décroché un super stage parce que je n’avais pas peur. Le ridicule ne tue pas, on a tout à gagner à oser ! On est tellement obnubilé par le regard des autres que cela nous bloque et c’est dommage. 

Autre conseil, développez vos compétences en montant des assos. C’est un moyen de s’affirmer, de gérer des humains, de commencer à se confronter aux problématiques que l’on retrouvera dans le monde du travail. Il ne s’agit pas de faire simplement partie d’une asso mais aussi d’y avoir des responsabilités, de créer des projets et d’avoir une façon de penser professionnelle. »

Carole Dumoulin (ESILV 2021) à la tête d’Appetee

Etudiante à lESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci) depuis 2016, Carole cofonde Appetee avec 3 de ses camarades en Septembre 2018. Ils rejoignent en 2019, l’incubateur De Vinci Start Up qui leur permet de faire évoluer leur projet.  Appetee est une application qui permet de réaliser LE repas idéal pour une ou plusieurs personnes en proposant des recettes simples et adaptées aux goûts, intolérances, allergies, ou régimes alimentaires de chacun. Les recettes seront proposées en quantité adaptées au nombre de personnes participant au repas. L’objectif est de faire participer chaque personne à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Son conseil : « Ne jamais abandonner ! S’impliquer au maximum dans les projets étudiants. On peut penser qu’ils ne nous mènent nulle part et ne servent qu’à apprendre à travailler en équipe. Pourtant c’est lors d’un projet d’année 2 qu’Appetee est né. Nous avons été plus loin que ce qui nous était demandé. Ne vous laissez pas décourager même si vous avez le sentiment que personne ne vous soutient.» 

Et aussi Capucine Bourgeois (EMLV 2019) co-fondatrice de MOOCApour Make Our Oceans Clean Again, qui lutte contre la prolifération du plastique dans les océans, en produisant une coque pour smartphone 100% recyclée et en soutenant financièrement des associations pour la protection marine.

Audrey Poisson (ESILV/EMLV 2021) pour Jacketronics, une veste de réalité virtuelle, Maylis Gross (ESILV 2018) pour GOPENED, agence de visites virtuelles Google Street View dans les commerces, Julie Boisnard (IIM 2019) pour BeEthic, l’application qui scanne les produits pour mesurer leurs critères éthiques, Elodie Hugues (IIM 2002) pour Lightmeup , Chloé Sabatier (EMLV 2002) pour avoir conquis l’Amérique avec ses fondants au chocolat, Manal Radouane (ESILV 2012) pour ses bijoux en or recyclé MANAL Paris, Manon Delrieux (ESILV / EMLV 2020) avec ses bracelets connectés pour se sentir en sécurité HELFE, Eléonore de Stael (EMLV 2014) créatrice de parfums, Léa Amati (IIM 2022), illustratrice talentueuse dont les réalisations ont notamment illustré l’ouvrage Apprendre de Léonard…


Retrouvez l'intégralité du Communiqué de Presse [ICI].

1177 vues Visites

1 J'aime

  • temoignage
  • entrepreneurs
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Matthieu, promo 2002, trader market-maker à la Société Générale

photo de profil d'un membre

Julie Grimes

02 juillet

1

Interview

Pauline, promo 2018, chargée des partenariats chez Tacotax

photo de profil d'un membre

Julie Grimes

18 juin

Interview

Une diplômée de l’ESILV sélectionnée pour une simulation de mission spatiale 100% féminine sur Mars

photo de profil d'un membre

Julie Grimes

11 juin

1